Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PRATIQUE

Ouverture de la mairie: 

La mairie de Saint-Ouen-sur-Iton est ouverte :

Le lundi : de 10h à 12h
Le mardi : de 17h30 à 19h
Le vendredi : de 16h à 18h

Téléphone : 02 33 24 07 86
Fax : 02 33 24 12 47

E-mail : mairie.st-ouen-sur-iton@wanadoo.fr

Publié par ST OUEN SUR ITON

Actuellement, d’importants travaux sont entrepris à l’église de Saint-Ouen-sur-Iton avec la consolidation et la sécurisation du clocher. Les travaux sont réalisés par l’entreprise Boussin-Liegeas de Saint-Nicolas-de-Sommaire. Aussi, dans le cadre de ces travaux, l’entreprise Gougeon, spécialisée dans les cloches et horloges, est intervenue lundi et mardi afin de démonter les trois cloches pour les rénover et moderniser moteurs et mécanismes. En effet, le beffroi va être totalement rénové et l’emplacement des cloches sera modifié, d’où leur démontage. La première cloche, fondue à Falaise, d’un poids de 600 kg, Marie-Eugénie-Théophile Adèle a été baptisée le 3 juillet 1853 par Monseigneur Rousselet, évêque de Seez et fut nommée ainsi par M. Lefebvre et Mme Raux. La 2e cloche, d’un poids de 400 kg, a été donnée par Désiré Guillemare, maire de l’époque, officier du mérite agricole, fut baptisée le 17 septembre 1899 et eut pour parrain et marraine M. Mme Gauquelin qui la nommèrent Marie-Désiré-Marcelle. Enfin, la 3e cloche, d’un poids de 275 kg, a été offerte par l’abbé Duval, curé de la paroisse et par M. Marais, conseiller municipal et fut baptisée le 16 septembre 1900 et fut nommée Armande-Angèle-Amélie-Marguerite par M. Tasdhomme, adjoint et Mme Leconte, née Marais. Ces deux cloches ont été fondues au Mans. Actuellement restaurées en Touraine, elles réintégreront le clocher rénové dans le courant de l’été et pourront à nouveau sonner à toute volée.

LES CLOCHES ONT ETE DESCENDUES DU CLOCHER
LES CLOCHES ONT ETE DESCENDUES DU CLOCHER
LES CLOCHES ONT ETE DESCENDUES DU CLOCHER
LES CLOCHES ONT ETE DESCENDUES DU CLOCHER
LES CLOCHES ONT ETE DESCENDUES DU CLOCHER
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article